Le Forum du club de l'Anneau de Mélian

Forum de l'association L'Anneau de Mélian, club de jeux de simulations.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 13 Juil 2015 - 14:16

Bonne seance samedi, mais je vais faire quelques modifs à mon perso pour le spécialisé un peu plus.

Question: le role de juge n'est il pas aussi celui d'administrateur impérial ?
J'ai l'impression qu'il n'y a pas de chef du village, ni d'autres représentants de l'administration imperiale que moi.
Si le role de juge est en fait plus celui de préfet, alors des modifications s'imposent dans mon perso.

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 13 Juil 2015 - 15:42

Maintenant que vous êtes installés, les choses sérieuses vont pouvoir commencer Twisted Evil ... D'ailleurs, sachez que l'aménagement du tribunal est modifiable. Vous pouvez vouloir l'agrandir ou changer quelques petites choses : c'est possible. N'hésitez pas à indiquer ici les occupations éventuelles de vos persos.

Pour en revenir à tes questions Pascal, je vais répondre dans l'ordre.

- Le juge a en effet un rôle plus largement administratif. Il n'y a pas de chef de village (d'ailleurs malgré sa population réduite Hanyuan est bel et bien une ville) mais des responsables de quartier, qui gèrent un secteur de la ville et font remonter les problèmes éventuels. Evidemment il y a un chef dans les endroits moins peuplés, comme les villages environnants.

- Dans un endroit aussi reculé, les fonctionnaires sont peu nombreux. Il y a un officier au port et les éventuels responsables des avant-postes, mais c'est tout. J'ajoute que les autres membres du tribunal sont eux aussi des représentants de l'administration.

- Le rôle du juge correspondrait effectivement à ce que nous appellerions un préfet. Mais les fonctions sont différentes dans la Chine du 18e, et tu n'es pas cantonné à décider si un condamné doit vivre ou mourir, et comment. La préfecture est à Chengdu, et les pouvoirs octroyés aux préfets sont autrement plus importants que les tiens actuellement. Malgré l'impression de pouvoir que peut te donner le comportement des gens envers toi, tu te rendras compte qu'il y a de nombreuses limites aux possibilités d'un simple fonctionnaire de district...

Comme je l'ai dit en début de séance, ceux qui le souhaitent peuvent faire des modifications à leurs persos même si j'ai bien conscience que vous n'avez pas pu en exploiter le plein potentiel avec un simple scénar d'intro... Si vous avez des questions, n'hésitez pas cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 13 Juil 2015 - 21:06

Hemmam a écrit:
- Le juge a en effet un rôle plus largement administratif. Il n'y a pas de chef de village (d'ailleurs malgré sa population réduite Hanyuan est bel et bien une ville) mais des responsables de quartier, qui gèrent un secteur de la ville et font remonter les problèmes éventuels. Evidemment il y a un chef dans les endroits moins peuplés, comme les villages environnants.

Les responsables de quartier en référent ils au juge? le role de juge est il aussi celui d'administrateur de la ville?

Hemmam a écrit:
- Dans un endroit aussi reculé, les fonctionnaires sont peu nombreux. Il y a un officier au port et les éventuels responsables des avant-postes, mais c'est tout. J'ajoute que les autres membres du tribunal sont eux aussi des représentants de l'administration.

Le Juge est il le chef de l'administration locale et tous les administratifs (dans et hors du tribunal) doivent ils en référer à lui?

Hemmam a écrit:
- Le rôle du juge correspondrait effectivement à ce que nous appellerions un préfet. Mais les fonctions sont différentes dans la Chine du 18e, et tu n'es pas cantonné à décider si un condamné doit vivre ou mourir, et comment. La préfecture est à Chengdu, et les pouvoirs octroyés aux préfets sont autrement plus importants que les tiens actuellement. Malgré l'impression de pouvoir que peut te donner le comportement des gens envers toi, tu te rendras compte qu'il y a de nombreuses limites aux possibilités d'un simple fonctionnaire de district...

J'essai de prendre la mesure du rôle et de ses limites. Je vais modifier mon perso mais je le modifierai pour qu'il colle le mieux à son rôle. Si ce rôle est uniquement de maintenir l'ordre et de rendre la justice, je le ferai différemment que s'il doit aussi avoir un rôle de gestion de la ville en temps que représentant de l'Empereur.
Pour le moment de ce que j'ai compris mes missions sont:
- maintiens de l'ordre (Police)
- rendre la justice (Justice)
- collecter les impôts (Fiscalité)
- Payer les fonctionnaires (Finances)

Mais suis je aussi responsable de choses comme l'entretiens des infrastructures, la communication de l'Empire (le marketing quoi pour se faire aimer), l'armée si je fais venir une troupe de la bannière verte, et d'autres choses encore ???

Je ferai évoluer mon perso en fonction de tes réponses. Mais dans l'immédiat sache qu'il va mettre au placard sa passion récente pour l'exorcisme et se recentrer sur ses fonctions de haut fonctionnaire.

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anneau de Melian
Aubergiste Revêche.
Aubergiste Revêche.


Messages : 2521
Date d'inscription : 07/01/2008
Age : 26
Localisation : Gagny, 22 Rue Contant

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 13 Juil 2015 - 22:08

Quant à moi, mon perso me plait tel qu'il est.
Je le vois bien dans un rôle d'éminence grise et de conseiller du juge.

Citation :
N'hésitez pas à indiquer ici les occupations éventuelles de vos persos.

Avons-nous quelques jours à te décrire ?
Si tel est le cas, voici mes occupations pour les jours immédiats à venir :
- Aider le sergent à recruter (en évaluant les candidats mentalement - avec empathie - voir à quel point leur fidélité peut être étendue ou pas) ;
- Recruter le petit personnel (en les évaluant aussi)
- (faire) Nettoyer les parties publiques du tribunal en premier à l'aide de petit personnel ;

Si c'est en 2-3 semaines qu'il faut compter, alors je rajouterai :
- Faire le tour de la ville pour commencer à la connaître ;
- Faire le tour de la campagne de la même manière (les villages alentour).

_________________
L'Anneau de Mélian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mar 14 Juil 2015 - 2:08

Raphaël a écrit:
Je le vois bien dans un rôle d'éminence grise et de conseiller du juge.

Ca tombe bien, à l'issue de la première séance je le vois bien comme ça aussi. De plus, si tu es d'accord, je verrais bien un background commun ou je t'aurai recruté récemment (avant le départ de la Capitale) pour tes connaissances dans le domaine mystique, dans le but de m'assister dans ma nouvelle tache de juge.

De même, je pourrais avoir recruté le personnage d'Olivier sur recommandations car je cherchais un militaire qualifié pour assurer le commandement de la troupes dans la région hostile ou j’étais muté (hostile car à mi chemin de la rébellion).

Raphaël a écrit:
Citation :
N'hésitez pas à indiquer ici les occupations éventuelles de vos persos.

Avons-nous quelques jours à te décrire ?
Si tel est le cas, voici mes occupations pour les jours immédiats à venir :
- Aider le sergent à recruter (en évaluant les candidats mentalement - avec empathie - voir à quel point leur fidélité peut être étendue ou pas) ;
- Recruter le petit personnel (en les évaluant aussi)
- (faire) Nettoyer les parties publiques du tribunal en premier à l'aide de petit personnel ;

Peut être pourrais tu te charger de la gestion du petit personnel, comme Olivier va se charger de la gestion des soldats/sbires. N'oubliez pas qu'il va aussi falloir recruter un chef des sbires (sorte de caporal) et à terme un bourreau.

Raphaël a écrit:
Si c'est en 2-3 semaines qu'il faut compter, alors je rajouterai :
- Faire le tour de la ville pour commencer à la connaître ;
- Faire le tour de la campagne de la même manière (les villages alentour).

Ca je penses qu'on le fera tous ensemble, dans le sens ou je vais le faire et vous m'accompagnerez. Rencontrer les autres fonctionnaires, les notables et les chefs des villages voisins.

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 05/04/2008
Age : 47
Localisation : Pavillons sous bois

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mar 14 Juil 2015 - 19:00

Moi, j'aime bien mon perso comme il est. La seule chose qui me dérange, c'est que même si je trouve mon style de boxe plutôt puissant et tout à fait adapté à ma fonction, c'est un style de boxe alors que j'aurai préféré un style d'arme qui convient mieux à un militaire de carrière et qui semble surtout plus logique.

@Pascal : Même si tu es responsable de tout un tas d'aspects de la gestion de la ville, tu as aussi des lieutenants/assistants qui sont là pour s'occuper de certaines tâches. Mon rôle est de m'occuper des affaires militaires soit. Mais si je me contente de faire ça, je ne vais pas jouer souvent et tu risques de faire les enquêtes tout seul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mar 14 Juil 2015 - 19:38

Olivier a écrit:
Moi, j'aime bien mon perso comme il est. La seule chose qui me dérange, c'est que même si je trouve mon style de boxe plutôt puissant et tout à fait adapté à ma fonction, c'est un style de boxe alors que j'aurai préféré un style d'arme qui convient mieux à un militaire de carrière et qui semble surtout plus logique.

Je comprends. En l'occurrence on n'y peut hélas pas grand chose... Je viens de potasser l'Art de la Guerre, il y a un style à la lance qui pourrait te plaire. Je te le montrerai la prochaine fois ; c'est la Lance de la Montagne de Fer. Sinon je crois que tu peux trouver facilement le supplément en pdf.

Olivier a écrit:
@Pascal : Même si tu es responsable de tout un tas d'aspects de la gestion de la ville, tu as aussi des lieutenants/assistants qui sont là pour s'occuper de certaines tâches.

Effectivement, c'est là un point crucial : savoir déléguer. Le magistrat a certes des responsabilités, mais il faut aussi se rappeler qu'il y a de nombreux cas où il se trouve totalement incompétent. Par ailleurs, ce n'est pas parce qu'un perso comme le sergent est plutôt martial qu'il ne sait rien faire d'autre, et ainsi de suite. J'ajoute que tous les scénars ne seront pas orientés enquête, sinon certains persos se feraient vite chier. Je compte bien varier les plaisirs.

Pascal a écrit:
Mais suis je aussi responsable de choses comme l'entretiens des infrastructures, la communication de l'Empire (le marketing quoi pour se faire aimer), l'armée si je fais venir une troupe de la bannière verte, et d'autres choses encore ???

N'exagérons rien, tu n'es pas non plus le petit père du peuple. J'ajoute que vu ton rang, n'importe quel citoyen - surtout les plus riches - peut te court-circuiter et traiter avec tes supérieurs. Un notable de la ville comme le tenancier des Fleurs de Pêcher est au moins aussi influent que toi et peut constituer un véritable contre-pouvoir. L'entretien des infrastructures, les habitants sont assez grands pour le faire tout seuls, et chaque bâtiment public a son responsable : à moins qu'il n'y ait un vrai problème, tu n'en entendras jamais parler.

Quant à la communication, ça dépend de toi et de comment tu as envie d'être perçu. Tu peux aussi bien être un juge bon et te considérer comme un représentant de l'empereur, ou bien ne rien en avoir à foutre et ne chercher que ton propre avancement. Ton image est entre tes mains.

Pour ta liste de questions :
- les responsables de quartier n'ont à te solliciter que si quelque chose ayant trait à l'ordre public arrive. Ils ne sont pas tenus de te faire un rapport sur quoi que ce soit, sauf si tu le leur demandes expressément.
- les fonctionnaires mineurs de la ville doivent te rendre un rapport annuel, mais sinon ils traitent directement avec la préfecture. Encore une fois, ils doivent en passer par le tribunal pour tout ce qui a trait à la sécurité.

Ton rôle est essentiellement judiciaire et fiscal. Bien que tu puisses être sollicité pour certains problèmes, la plupart du temps il existe des responsables intermédiaires (officiels ou informels) qui gèrent les choses sans que tu aies à mettre le nez dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mer 15 Juil 2015 - 2:15

Hemmam a écrit:
Olivier a écrit:
@Pascal : Même si tu es responsable de tout un tas d'aspects de la gestion de la ville, tu as aussi des lieutenants/assistants qui sont là pour s'occuper de certaines tâches.

Effectivement, c'est là un point crucial : savoir déléguer. Le magistrat a certes des responsabilités, mais il faut aussi se rappeler qu'il y a de nombreux cas où il se trouve totalement incompétent. Par ailleurs, ce n'est pas parce qu'un perso comme le sergent est plutôt martial qu'il ne sait rien faire d'autre, et ainsi de suite. J'ajoute que tous les scénars ne seront pas orientés enquête, sinon certains perso se feraient vite chier. Je compte bien varier les plaisirs.

J'en suis bien conscient et je vais déléguer, j'ai d'ailleurs commencé à le faire en donnant à Olivier la responsabilité de recruter les sbires et en ne recrutant pas de chef des sbires (bien que je l'encourage à se trouver un adjoint pour gérer en son absence). Idem pour Raphael et le personnel de maison, et le rôle de conseiller en surnaturel (vu ses compétences-moi j'abandonne l'exorcisme et me recentre sur mon cœur de métier).
En revanche, je le dis de suite, mon personnage tolérera très mal les cavaliers seuls. Un exemple immédiat: les lettres de la femme de l'ancien Magistrat, Olivier les as trouvé, les as lu et est parti faire ta petite enquête de suite sans rien dire à personne. Mon perso n'a pas eu le temps de s'occuper de la question mais le fait de dire à ton retour: " j'ai trouvé des lettres, mais c'est bon j'ai réglé ça y a rien a en tirer" ça lui a mis la puce à l'oreille. 1/ tu aurais pu être en danger -- 2/ C'est notre première mission ensemble, nous arrivons certes ensemble dans une région très agitée par la rébellion et je ne connais pas tes opinions, comment savoir si tu n'as pas dissimulé et détruit des informations importantes? (sans recours au metagame). J'espère que tu as compris le soucis, néanmoins bien sur tu fais ce que tu veux et mon perso s'adaptera en conséquence.

Hemmam a écrit:
Pascal a écrit:
Mais suis je aussi responsable de choses comme l'entretiens des infrastructures, la communication de l'Empire (le marketing quoi pour se faire aimer), l'armée si je fais venir une troupe de la bannière verte, et d'autres choses encore ???

N'exagérons rien, tu n'es pas non plus le petit père du peuple. J'ajoute que vu ton rang, n'importe quel citoyen - surtout les plus riches - peut te court-circuiter et traiter avec tes supérieurs. Un notable de la ville comme le tenancier des Fleurs de Pêcher est au moins aussi influent que toi et peut constituer un véritable contre-pouvoir. L'entretien des infrastructures, les habitants sont assez grands pour le faire tout seuls, et chaque bâtiment public a son responsable : à moins qu'il n'y ait un vrai problème, tu n'en entendras jamais parler.

Quant à la communication, ça dépend de toi et de comment tu as envie d'être perçu. Tu peux aussi bien être un juge bon et te considérer comme un représentant de l'empereur, ou bien ne rien en avoir à foutre et ne chercher que ton propre avancement. Ton image est entre tes mains.

Pour ta liste de questions :
- les responsables de quartier n'ont à te solliciter que si quelque chose ayant trait à l'ordre public arrive. Ils ne sont pas tenus de te faire un rapport sur quoi que ce soit, sauf si tu le leur demandes expressément.
- les fonctionnaires mineurs de la ville doivent te rendre un rapport annuel, mais sinon ils traitent directement avec la préfecture. Encore une fois, ils doivent en passer par le tribunal pour tout ce qui a trait à la sécurité.

Ton rôle est essentiellement judiciaire et fiscal. Bien que tu puisses être sollicité pour certains problèmes, la plupart du temps il existe des responsables intermédiaires (officiels ou informels) qui gèrent les choses sans que tu aies à mettre le nez dedans.

Ok c'est noté, je comprend mieux.

Pourrais tu nous brosser un rapide portrait de la situation politique de l'Empire et de la région. J'ai compris que les mandchou on pris le pouvoir et que la mandchourie est interdite d’accès aux chinois du sud, mais depuis combien de temps sont ils au pouvoir? comment ca se passe avec les nobles des anciennes familles? y a t il des dissidences connues? y a t il eu des révoltes d'envergure depuis leur prise de pouvoir et comment se sont elle terminées? Ca m'aidera à concevoir l'opinion de mon perso. Merci.

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mer 15 Juil 2015 - 14:17

Il y a en Chine une multitude d'ethnies diverses. L'ethnie dominante est celle des Han, qui composent entre 80 et 90% de la population totale. L'ancienne dynastie des Ming, issue des Han, régnait sur de vastes territoires allant du Tibet à la Mongolie intérieure. Je vais essayer de vous écrire une synthèse, mais ça risque d'être long  study ... Enfin, c'est toi qui l'as voulu  Twisted Evil

La conquête

En l'an 1618, un prince mandchou (peuple apparenté aux Mongols) du nom de Nurhaci parvint à rassembler les clans épars et rédigea les Sept Grandes Offenses, un texte synthétisant tous les méfaits de la dynastie Ming envers le peuple mandchou. Ce texte équivalait à une déclaration de guerre, mais Nurhaci savait que sa puissance militaire était désormais de taille à affronter le puissant empire chinois. Bon nombre de batailles eurent lieu, et Nurhaci fut finalement vaincu à la bataille de Ningyuan en 1626. Il mourut deux jours plus tard, à l'âge de 70 ans, léguant à son successeur la redoutable armée des Huit Bannières.

Le nouveau prince mandchou, Hung Taiji, reprit l'oeuvre de son père en la modernisant pour rattraper son retard sur la Chine. Pour tester ses nouvelles troupes, il les lança contre la Corée, qui était alors alliée à l'empire chinois. L'essai fut plus que concluant : les troupes de Hung Taiji écrasèrent les coréens qui durent rompre leur traité avec les Ming, devenant un protectorat mandchou. Hung Taiji, fort de nouvelles troupes, se tourna alors à nouveau vers la Chine. Au fur et à mesure de son avancée, de plus en plus de Han se ralliaient à lui, accélérant d'autant la chute des Ming. En effet, Hung Taiji était un homme plein de mansuétude : il n'exécutait pas les Han qui se rendaient, mais les intégrait à son armée ou les convainquait de travailler pour lui. Administrateur et gouverneurs Han lui cédaient souvent leur ville, contre la promesse d'un poste dans son nouvel empire. Ce fut lui qui, en 1636, adopta "Qing" comme nom dynastique. Hung Taiji mourut en 1643, avant d'avoir achevé totalement la conquête de l'Empire du Milieu. Ce furent ses frères, Dorgon et Jingalang, qui finirent par s'emparer de la capitale en 1644. Le dernier empereur Ming s'était suicidé, mettant officiellement fin à cette dynastie.

Premiers troubles

Le fils de Hung Taiji n'avait que 5 ans au moment de la prise de la capitale, et Dorgon en profita pour accaparer le pouvoir. Général brillant mais brutal et tyrannique, il promulgua d'emblée l'Edit de la Natte, qui obligeait tous les Han à porter désormais les vêtements et la coiffure des mandchous. Cet édit était culturellement lourd de sens, et totalement opposé aux racines taoïstes et confucéennes des Han. S'ensuivirent d'autres mesures humiliantes et ségrégationnistes, qui déclenchèrent une trainée de révoltes dès 1646.

Dans le sud en particulier, un homme apparut, prétendant être l'héritier légitime des Ming. Cet homme dont l'histoire n'a pas retenu le nom bénéficiait du soutien du roi de Birmanie. Dorgon envoya les Bannières pour mater la rébellion, et les combats durèrent pas moins de 17 ans. Lorsque les insurgés furent finalement vaincus, la violence du régime avait imprimé un très fort sentiment anti-mandchou dans l'esprit des populations.

Un souverain avisé

A la mort de Dorgon, le fils de Hung Taiji put enfin accéder au trône sous le nom de Shunzhi. Il fit immédiatement exhumer et mutiler le corps de Dorgon afin de montrer à tous qu'il ne suivrait pas la même voie. Puis il tenta de calmer les troubles. Il encouragea les Han à rejoindre son administration, engagea des précepteurs Han pour éduquer ses enfants, et se montra impitoyable envers les fonctionnaires corrompus ou abusifs. Ouvert, il reçut même à sa cour des philosophes et mathématiciens occidentaux. Il mourut en 1661.

C'est sous le règne de Shunzhi qu'apparut la grande icône des rebelles : Koxinga, guerrier et pirate venu du sud. Sa mère fut bafouée et exécutée par les soldats mandchous sous Dorgon, enracinant une haine tenace. Koxinga leva une armée et finit par se tailler un petit royaume indépendant, Tungning, qui deviendrait plus tard Taïwan... Koxinga mourut de la malaria en 1663 après avoir appris l'exécution de son vieux père. Son fils tint tête aux Qing jusqu'en 1683, où une immense flotte chinoise défit le petit royaume.

Le grand empereur Kangxi

Kangxi monta sur le trône à 14 ans, en 1669, après avoir évincé les régents nommés par son père Shunzhi. Il dut faire face immédiatement à une nouvelle flambée de rébellion dans le sud, ainsi qu'à une crise bien plus grave : la révolte des Trois Feudataires. Trois généraux Han, autrefois alliés des mandchous, se retournèrent contre le pouvoir :Wan Sangui, Shang Kexi et Geng Jingzhong. Régnant comme des rois, Kangxi se méfiait de ces trois hommes. L'histoire lui donna raison.

En 1674, Wan Sangui leva une armée alors même qu'un autre soi-disant descendant des Ming mettait le sud à feu et à sang. Sangui fut bientôt suivi par les deux autres ainsi que par une cohorte de généraux mineurs. Pourtant, alors que sa jeunesse et les circonstances jouaient contre lui, Kangxi géra la crise de main de maître, de sorte qu'en 1681, quand la poussière retomba enfin, il était toujours le maître de l'empire.

Intelligent, il savait que les troubles dans le sud provenaient d'un sentiment anti-Qing. Plutôt que de maintenir une poigne de fer sur ces territoires, il fit en sorte que l'amertume des chinois envers les mandchous n'ait plus de véritable raison d'être. Il encouragea encore plus l'intégration des Han dans la bureaucratie et autorisa les mariages inter-ethniques. Les lettrés Han furent enfin réintégrés à la cour impériale, et il fit preuve du même respect envers les différentes religions de l'empire.

Malgré un âge d'or, les troubles ne disparurent pas totalement. Les mongols se rebellèrent et envahirent le Tibet qui ne fut repris qu'en 1720 par exemple, et quelques tensions sur la frontière russe dégénérèrent en batailles. Malgré tout, le règne de Kangxi représente le summum de l'harmonie entre Han et mandchous.

Une succession compliquée

Kangxi mourut en 1722. Parmi ses trois héritiers, des querelles de pouvoir étaient apparues avant même sa mort. Il décida de ne nommer son successeur qu'au moment de son dernier souffle, écrivant son nom sur un billet... Ce fut finalement le prince Yinzhen, âgé de 45 ans, qui prit les rênes de l'empire. Mais cette succession était dès l'abord extrêmement controversée, notamment sur la véracité du nom écrit sur le fameux billet.

Yinzhen changea son nom impérial en Yongzheng (Justice Harmonieuse). Le début de son règne fut agité et il dut mener une véritable purge pour pouvoir exercer son autorité en paix. Rendu à demi paranoïaque, il lutta sans relâche contre la corruption et centralisa le contrôle de l'armée entre ses seules mains. Se méfiant de la soif de pouvoir des mandchous, il se reposa énormément sur les fonctionnaires Han. Les événements lui donnère hélas souvent raison, et il eut à faire face à plus de trahisons que tous les autres empereurs de sa dynastie. Yongzheng est donc un empereur extrêmement sévère, bien que juste et relativement mesuré.

La situation actuelle

Nous sommes en 1730 et Yongzheng est toujours au pouvoir. La Chine bénéficie d'une prospérité inégalée et l'accès à l'éducation est bien plus aisé qu'auparavant. Yongzheng a établi d'habiles réformes fiscales et prend garde à ce que les fruits soient redistribués au plus grand nombre. Il s'assure du bien-être de la population et flatte les Han pour maintenir la paix.

Malgré tous ces bienfaits, les provinces au sud du Fleuve Bleu demeurent rebelles. L'impitoyable répression exercée contre les Tris feudataires ou le royaume de Taïwan n'a pas étouffé les velléités des patriotes, toujours prêts à suivre un prétendu héritier des Ming. Par conséquent, les fonctionnaires nommés dans ces provinces sont souvent confrontés à des situations complexes et nombreux sont ceux qui finissent par employer la violence, alimentant un cercle vicieux. Les patriotes considèrent les mandchous comme des envahisseurs indignes et les fonctionnaires Han (souvent issus de bonnes familles ayant collaboré avec les Qing) comme des traîtres.

Personne n'est donc totalement innocent, et il est bien difficile de faire preuve de jugement dans un contexte politique qui ne permet guère la neutralité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mer 15 Juil 2015 - 23:36

Merci pour toutes ces informations c'est très intéressant et m'aide bcp pour déterminer l'état d'esprit de mon perso.

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anneau de Melian
Aubergiste Revêche.
Aubergiste Revêche.


Messages : 2521
Date d'inscription : 07/01/2008
Age : 26
Localisation : Gagny, 22 Rue Contant

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mer 15 Juil 2015 - 23:47

Ah, c'est beaucoup plus clair !...

_________________
L'Anneau de Mélian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Jeu 16 Juil 2015 - 14:15

Content que ça vous ait aidé cheers Je vais compléter ce petit aperçu avec quelques données sur les arts martiaux, qui font tellement partie du paysage que nul ne peut y couper... Commençons par Shaolin  study Vous trouverez une liste des dynasties chinoises ici.

Shaolin

Généralités

Shaolin est sans doute le centre martial le plus connu de l'Empire du Milieu, et peut-être même du monde. En réalité, il n'existe pas un seul mais plusieurs temples de Shaolin (six au total). Toutefois, seuls deux d'entre eux sont véritablement impliqués dans la pratique des arts martiaux et, par là-même, dans la politique actuelle : ceux du Fujian et du Henan.

Histoire

Les origines du Temple de Shaolin remontent à l'an 464, lorsqu'un moine indien du nom de Batuo (Buddhabadhra en sanskrit) arriva en Chine, passant près de 30 ans à prêcher pour répandre sa foi. L'empereur d'alors, Xiaowen de la dynastie Wei, était lui-même fervent bouddhiste et plus que favorable à sa diffusion. Il fit bâtir pour Batuo un temple sur le mont Song, dans le Henan, qui allait devenir le premier monastère de Shaolin. L'empereur couvrit le monastère de bienfaits et nomma Batuo Premier Patriarche.

Batuo avait deux disciples, anciens artistes martiaux convertis à la non-violence bouddhique : Hui Gang et Zheng Zhou. Hélas, les largesses de l'empereur envers le monastère étaient bien connues, attirant les convoitises. Shaolin essuya plusieurs attaques de brigands déterminés à le piller de fond en comble. Devant la menace, Batuo dérogea aux principes de sa religion et demanda à Hui Gang et Zheng Zhou de reprendre l'entraînement afin de formé les meilleurs des moines aux arts du combat.

Les deux hommes avaient deux styles très différents. Hui Gang aimait les esquives, les immobilisations et les projections ; Zheng Zhou préférait une boxe dure et les techniques au bâton. Leur art enfin mûr, ils l'enseignèrent peu à peu aux occupants du monastère, de façon assez informelle. Ces combattants d'un nouveau genre infligèrent de sévères corrections aux malandrins de tout poil, et la réputation des moines-guerriers de Shaolin devint vite légendaire.

Aux alentours de l'an 520, sous la dynastie Liang, un autre moine indien apparut : Damo (Boddhidharma). Ce fut lui qui formalisa le kung-fu de Shaolin sous la forme d'exercices systématiques combinés à la méditation. Il quitta Shaolin en 557 et disparut. On ne retrouva de lui qu'une de ses sandales, et sa fin fait désormais partie de la légende...

L'âge d'or de Shaolin s'épanouit sous la dynastie Tang. Les moines aidèrent l'empereur d'alors à l'emporter sur un général rebelle. Ils en furent récompensés en or, en honneurs et en titres, à tel point que les bouddhistes acquirent une influence alors jamais vue. Le monastère ne fut jamais plus riche, étendu, et productif : manuels d'arts martiaux, textes sacrés, gloses diverses furent rédigés à cette époque. Plusieurs autres temples furent construits, le plus grand de tous étant celui du Fujian en 756.

Vers la fin des Tang, l'empereur Wuzong finit par trouver que tous ces moines étaient un peu trop puissants. Une politique de persécution anti-bouddhiste eut lieu, culminant avec la confiscation des biens et l'incendie des monastères. Les bonzes-guerriers représentaient une force militaire bien trop importante pour être tolérée. Puis, au début de la dynastie Song, un décret autorisa la pratique des arts martiaux aux gens du commun : c'est à cette époque que le savoir martial se diffusa largement, ternissant l'aura de mystiques invincibles de Shaolin. Le nombre d'écoles d'arts martiaux explosa littéralement.

Shaolin connut un nouvel essor sous la dynastie Yuan, issue des invasions mongoles de Genghis Khas et déterminée à éradiquer le taoïsme. Les Yuan favorisèrent largement le bouddhisme, mais les moines avaient bien compris la leçon et firent profil bas. Les patriarches de Shaolin étaient sans cesse en équilibre, accusés par les rebelles anti-Yuan de ne pas soutenir leur cause, et par les Yuan de laisser des agitateurs se former au kung-fu.

Quand la dynastie Ming chassa les envahisseurs Yuan, Shaolin se vit reprocher trop de neutralité face aux mongols. Afin de soigner son image, le temple devint alors un centre de formation militaire pour les généraux Ming. Les moines s'engagèrent dans la protection du petit peuple, repoussant héroïquement les raids des pirates japonais ou protégeant les voyageurs en difficulté. Shaolin redevint une puissance respectée, aimée et admirée du peuple.

La situation actuelle

Sous le règne des mandchous, Shaolin réagit tout d'abord comme il l'avait fait face aux Yuan, adoptant une neutralité respectueuse. Mais les mandchous ne souhaitaient privilégier aucune religion en particulier, et bouddhistes comme taoïstes bénéficiaient d'une attention égale. Cela eut pour étrange effet d'aviver les tensions entre les deux écoles de pensée.

Après la révolte des Trois Feudataires, au cours de laquelle d'innombrables rebelles montrèrent des capacités martiales très avancées, les Qing commencèrent à se méfier des monastères qui formaient en masse des laïcs. En retour, Shaolin fut choqué par la violence de la répression, et finit par ouvrir les portes de ses temples aux laïcs, sous la forme de la 36e Chambre de Shaolin...

Au sein du Temple, les débats sont extrêmement agités : doit-on soutenir la rébellion et appuyer encore plus les soi-disant patriotes ? En face, le pouvoir hésite à s'en prendre au plus grand centre bouddhiste d'Asie, sachant à quel point l'opinion publique en serait dégradée. Les deux partis se regardent en chien de faïence, attendant que l'autre fasse la première erreur.

/!\ Petite précision historique. Rien ne permet à ce jour de prouver qu'il ait existé quoi que ce soit ressemblant de près ou de loin à la 36e Chambre, qui est une idée issu d'un film éponyme et retenue par les auteurs du jeu. Si le reste du contexte est exact, cet élément est donc un petit ajout à fin scénaristique.

Caractéristiques

Shaolin présente l'originalité d'avoir deux cursus, l'un monastique, l'autre laïc (la 36e chambre, qui se traverse en 3 ans). Tandis que le premier comprend, outre la formation martiale, un apprentissage profond des principes du bouddhisme, le second se concentre sur le combat. Il est toutefois un peu moins complet, les techniques les plus secrètes et dangereuses étant réservées aux moines ordonnés.

Les chambres, au nombre de 35, ne sont pas forcément à proprement parler des lieux : il s'agit de programmes d'entraînement servant à développer un aspect précis chez l'adepte (comme la Chambre des Poings, la Chambre Envol et Franchissement, etc...). Shaolin repose sur un enseignement collectif, et chaque chambre est placée sous la férule d'un instructeur.

Comme dans tout monastère, la vie des moines est rythmée par des phases de prière alternées avec des travaux utiles à la collectivité. Être moine à Shaolin est une existence rude et souvent dépouillée, que seuls les plus illuminés parviennent à suivre assez longuement pour parvenir à une vraie synthèse entre spiritualité et art du combat. Car la finalité de l'enseignement de Shaolin demeure, une fois parvenu à la maîtrise ultime, de ne plus avoir à s'en servir...

A SUIVRE : WUDANG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 20 Juil 2015 - 15:43

Après un bon wek-end, je poursuis mon exposé... Vous me dites si c'est trop long ou chiant à lire, surtout. Petite histoire de Wudang...

Les monts Wudang

Généralités

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Wudang n'est pas une école mais une chaîne de montagnes très étendue, abritant de nombreux maîtres partageant certaines caractéristiques communes et une organisation assez lâche. C'est le coeur des arts martiaux internes taoïstes, réputé abriter les meilleurs escrimeurs de l'empire. Les arts martiaux internes, qui ont aujourd'hui la faveur du pouvoir, furent pourtant jadis créés pour combattre une autre dynastie étrangère, celle des Yuan mongols...

Histoire

Wudang a une histoire beaucoup plus courte que celle de Shaolin. On dit que les bases des arts internes furent posées par Hui Gang, disciple du premier patriarche de Shaolin... Il est sans doute exagéré de le considérer comme l'inventeur du kung-fu interne, mais il est certain que de nombreux maîtres marchèrent dans ses pas.

Le véritable patron des arts internes est un personnage désormais à demi mythique, Zhang Sanfeng, supposé immortel. Il est néanmoins possible de retracer partiellement l'origine de l'homme derrière la légende. Né Zhang Junbao sous la dynastie Song (960 - 1279 apr. J.-C.), il se lança tout d'abord dans l'apprentissage de l'Alchimie Interne, ou neidan, sous le nom de Sanfeng. Un jour qu'il méditait dans un bosquet, Zhang Sanfeng observa un combat entre un serpent et un oiseau. Le reptile esquivait et se faufilait entre les coups de bec, et l'oiseau finit par abandonner le combat. Sanfeng réalisa alors que la souplesse pouvait triompher de la force brute et formalisa, au cours des années qui suivirent, les bases de ce qui allait devenir le Taiji Quan...

Alors que son art atteignait la maturité, Sanfeng se retira dans les montagnes de Wudang, et disparut aux yeux du monde. Il eut néanmoins entretemps de nombreux disciples, qui poussèrent encore plus loin l'enseignement du maître.

Le taoïsme connut une intense persécution de la part du pouvoir sous la dynastie Yuan (1279 - 1368 apr. J.-C.). Les Mongols étaient favorables au bouddhisme ; étant hostiles aux Han, ils étendirent leur animosité à la religion traditionnel de cette ethnie. Fuyant les exactions des Yuan, nombre de disciples taoïstes fuirent vers Wudang, dont la réputation en tant que lieu de retraite d'un grand nombre de maîtres avait commencé de gagner les terres alentour. En quelques décennies, le kung-fu interne fut enseigné à quantité de disciples avides d'apprendre.

Wudang devint une sorte de maquis pour les persécutés et une place-forte tenant tête aux Yuan, véritable épine au flanc des Yuan. Plusieurs expéditions militaires furent envoyées dans les montagnes pour débusquer les résistants... Aucune ne revint intacte. La rumeur d'artistes martiaux cachés et capables de tenir tête à l'armée se répandit comme une traînée de poudre et les Yuan apprirent à laisser les maîtres taoïstes en paix. Le kung-fu de Wudang fleurit dans l'adversité et connut son apogée sous la dynastie suivante des Ming.

Une anecdote célèbre dit que la rivalité entre Shaolin et Wudang commença le jour où le vieux maître Zhang Songxi, grand pratiquant du Taiji Quan, fut défié par quelques bonzes belliqueux. L'un des moines guerriers se jeta sur lui, mais Songxi le jeta au sol d'un geste négligent et s'en alla, laissant là les moines ébahis...

La situation actuelle

Wudang est un ensemble de temples, de retraites, de grottes et autres ermitages étendus sur près de 100km dans un cadre naturel grandiose. Le disciple en devenir doit d'abord trouver le maître dont il souhaite recevoir l'enseignement, puis satisfaire aux conditions imposées par celui-ci. Contrairement aux entraînements de masse de Shaolin, les maîtres de Wudang ont rarement plus de quatre disciples à la fois. Ceux-ci vivent avec leur enseignant et apprennent de lui tout au long de leur séjour. En tant qu'institution, Wudang obéit néanmoins à une structure : les grandes orientations, en particulier politiques, sont dictées par les Immortels. Il s'agit d'une sorte de conseil réunissant les plus grands maîtres.

Si Wudang semble actuellement favorisé par le pouvoir, c'est plus en raison des affinités de Shaolin avec la rébellion que par réel intérêt. Les Mandchous savent que si Shaolin et Wudang leur étaient hostiles, un conflit de grande envergure verrait le jour, et l'empereur souhaite avant tout préserver la paix fragile établie par son prédécesseur... Face aux appels du pied venus de la Cour, Wudang a adopté une prudente bienveillance. Tout comme à Shaolin, les opinions sont divisées parmi les Immortels et nul ne peut prévoir quelle sera la conduite finalement adoptée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 20 Juil 2015 - 15:49

Un petit bonus, voici des extraits des enchaînements de base des styles pratiqués par vos persos santa

Olivier (Sun Bin Quan) :


Mickael (Hu Quan... et oui il est probable que tu gueules comme un goret ^^) :


Pascal (Taiji Jian, mais sans doute pas à ce niveau) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 20 Juil 2015 - 16:31

Super.😊

Une date prévue pour la suite?

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 20 Juil 2015 - 17:52

Oui, je proposerais bien un samedi en septembre, sachant que mes dispos sur la fin d'année sont un peu tendues. Je vous propose un Doodle ici :

http://doodle.com/dyw8qfpuy3cc8h5f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anneau de Melian
Aubergiste Revêche.
Aubergiste Revêche.


Messages : 2521
Date d'inscription : 07/01/2008
Age : 26
Localisation : Gagny, 22 Rue Contant

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Lun 20 Juil 2015 - 20:31

Et moi ma technique, elle pue ? Evil or Very Mad

Regardez ce que je peux faire bande de tafiolles !

L'incroyable pouvoir du Chi

Laughing

_________________
L'Anneau de Mélian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael
Concasseur Céleste
Concasseur Céleste
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 46
Localisation : euh...là ou vous ne pouvez pas etre a ma place

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mar 21 Juil 2015 - 16:59

Pas mal les techniques, mais j'ai toujours eu du mal avec les gestes certes surement efficaces mais un peu trop m'as-tu-vu des moines Shaolin.J'aime assez bien mon perso....Garde du corps , homme a tout faire....Et bastonneur, j’essaierai cependant de doser ma force sur certains sbires....Malheureusement le Wing Chun n'arrivera pas avant le 20e siècle^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Mar 21 Juil 2015 - 17:12

Oui, ils se la pètent hein ^^ ? D'ailleurs je ne suis pas sûr que tout soit forcément efficace, y'a quand même beaucoup de visuel... Mais c'est assez dans l'esprit du jeu finalement ! Les styles de Wudang sont beaucoup plus épurés, c'est certain.

@Raph : mon Dieu ces gens sont fous -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 05/04/2008
Age : 47
Localisation : Pavillons sous bois

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Jeu 23 Juil 2015 - 10:43

Hemmam a écrit:

Je comprends. En l'occurrence on n'y peut hélas pas grand chose... Je viens de potasser l'Art de la Guerre, il y a un style à la lance qui pourrait te plaire. Je te le montrerai la prochaine fois ; c'est la Lance de la Montagne de Fer. Sinon je crois que tu peux trouver facilement le supplément en pdf.

Vendu pour le style de la Lance de la montagne de fer. Par contre faudra changer pas mal de chose au niveau des Tao et des techniques de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Jeu 23 Juil 2015 - 14:09

De mon côté je vais recentré mon perso sur ses fonctions, abandon de l'exorcisme, de l'épée et de plusieurs connaissances mystiques. Approfondissement des connaissances et competences sociales. Je ne vais même pas prendre de style de boxe. Un style de boxe necessitant un pèlerinage dans les monts Wudang pour trouver un maître, j'estime que ca ne colle pas au perso. Éventuellement on peut voir pour un style de boxe qui aurait pu m'être enseigné par un maître à domicile. Sinon ce sera au mieux un niveau de confirmé en boxe clasique, éventuellement la manoeuvre parade. Je vais tout basé sur lesquive désormais lol.

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Jeu 23 Juil 2015 - 15:05

Olivier a écrit:
Vendu pour le style de la Lance de la montagne de fer. Par contre faudra changer pas mal de chose au niveau des Tao et des techniques de combat.

Ouaip, on s'en occupera en même temps que le perso de Djal, dès qu'on aura tous les résultats pour la date bounce

@Pascal : laisse tomber le style de combat. Un ou deux rangs en Boxe Interne feront aussi bien l'affaire (boxe classique ça n'existe pas tongue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 05/04/2008
Age : 47
Localisation : Pavillons sous bois

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Jeu 23 Juil 2015 - 15:21

A partir de quel niveau en boxe on peut acquerir la première technique de Sun Bin Quan ? Parce que si c'est possible au niveau 1, j'inverse mon score de boxe et de lance et il n'y a rien d'autre à changer sur le perso. Après tout, les styles d'armes sont très anciens et ne doivent plus être très au gout du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmam
Docteur Jones
Docteur Jones
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 28
Localisation : Sous son chapeau

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Jeu 23 Juil 2015 - 18:19

Hélas non, aucune technique n'est accessible avant le rang 2... Le rang 1 représente l'acquisition des effets de base du style, en fait.

Du coup si je comprends bien tu comptes orienter un peu plus ton perso vers le martial ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Gentil Administrateur
Gentil Administrateur
avatar

Messages : 6353
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 44
Localisation : dans l'ombre...

MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   Jeu 23 Juil 2015 - 19:04

Quand je prend la compétence boxe uniquement, c'est de la boxe interne?

_________________
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.  Cool  Rejoignez le Coté Obscuuuuurrr !!!  Twisted Evil ... on a des cookies !  monkey
"- Patricia, mon petit... je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire: ton Antoine commence à me les briser... MENUES!" - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
"- Bougez pas!... Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours !!! - Si ces messieurs veulent bien me les donner..." - Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Qin SW] Les Archives du Tribunal Impérial
Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Calendrier Impérial
» Le culte impérial devlan
» [Guerrier]Commissaire impérial (réserver au membre de l'empire de sun wood)
» Demande de partenariat avec Le 68ème Impérial
» Comment devenir Sénateur Galactique ou Impérial?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du club de l'Anneau de Mélian :: Le Donjon - Jeux de rôles :: Séances-
Sauter vers: